Grêle et sécheresse ont coûté 10 milliards d’euros aux assurances en France

La facture de la crise climatique s’annonce salée pour les assureurs. En 2022, les catastrophes naturelles en France ont coûté 10 milliards d’euros, un record depuis 1999, selon France Assureurs.

L’année 2022 « annus horribilis », selon Florence Lustman, présidente de la fédération des assureurs, interrogée sur Europe 1. Grêle, tempêtes, inondations, sécheresses… Dans le détail, les épisodes de grêle et les tempêtes entre mai et juillet ont coûté 6,4 milliards d’euros, a précisé la fédération à l’AFP. À cela s’ajoutent les effets de la sécheresse, notamment sur les maisons individuelles, pour une enveloppe proche des 2,5 milliards d’euros. Un chiffre certainement sous-estimé, au vu du parcours du combattant que doivent suivre les propriétaires victimes de fissures pour se faire indemniser. Les sinistres constatés sur les récoltes, les inondations et les épisodes de feux de forêt complètent l’addition.

La fédération professionnelle des assureurs n’est pas très optimiste pour la suite : elle place le dérèglement climatique parmi les trois risques principaux identifiés par la profession. La facture cumulée devrait dépasser les 140 milliards d’euros pour les trente prochaines années, le double des trente dernières.

Une augmentation des coûts qui pourrait se répercuter sur le prix des assurances. L’État tente aussi d’adapter le système d’indemnisation publique, jusqu’ici complexe et inadapté à l’augmentation des aléas climatiques.

… nous avons un petit service à vous demander. Chaque mois, plus d’un million et demi de personnes font confiance au travail des journalistes de Reporterre pour se tenir informées sur l’urgence écologique. En 2022, plus de 31 700 de ces lectrices et lecteurs ont financé le journal par des dons. Ce soutien permet à Reporterre de rester en accès libre, sans aucune publicité, et totalement indépendant. Contrairement à de nombreux autres médias, Reporterre n’a pas d’actionnaires ni de propriétaire milliardaire. Le journal, à but non lucratif, est libre de toute influence commerciale ou politique.

Nous avons la conviction que le ravage écologique est l’enjeu principal de ce siècle. À ce titre, il nous semble que ce sujet doit être mis en avant chaque jour dans le débat public. Les articles, reportages et enquêtes que vous pouvez lire sur le site sont vitaux pour la démocratie, pour la prise de conscience écologique, et pour exiger mieux de nos dirigeants.

Tous nos articles sont en accès libre, pour tous. Nous le faisons parce que nous croyons en l’égalité de l’accès à l’information. Ainsi, davantage de personnes peuvent suivre l’actualité de l’écologie, comprendre l’impact du désastre en cours sur la population, et agir. Tout le monde peut bénéficier d’un accès à des informations de qualité, quelle que soit sa capacité à payer pour cela.

S’il y a bien un moment pour nous soutenir, c’est maintenant. Chaque contribution, grande ou petite, renforce notre capacité à porter l’écologie au cœur de l’agenda médiatique et politique, et assure notre avenir. Même avec 1€, vous pouvez soutenir Reporterre — et cela ne prend qu’une minute. Si vous le pouvez, soutenez le journal avec un don mensuel. Merci.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici