COP15: ”CIPAD International Guinée” Tire La Sonnette D’alarme ‘’ Il Est Temps D’agir…’’

CIPAD à la COP 15. Après près de deux semaines de débats, d’échanges et d’expositions, la Conférence des Parties (COP15) sur la biodiversité s’est clôturée ce lundi, 19 décembre 2022. Au palais des congrès de Montréal, déclaré territoire de l’ONU par les autorités canadiennes, les représentants de 190 pays du monde ont réfléchi sur le cadre mondial de protection de la biodiversité à l’horizon 2030.

Pour pleinement participer aux travaux de cette COP 15, l’ONG Community Initiatives For Peace And Development (CIPAD International) a dépêché sa chargée de mission.  Madame Touré Dally Diawara, après la clôture de la conférence, s’est prêtée au micro d’avenirguinee.org.

A l’entame de sa prise de parole, elle a d’abord tenu à rendre hommage « à la mémoire de FANA, notre plus vieille Chimpanzé qui nous a quitté le 19 Septembre 2022, à l’âge de 71 ans à Bossou ( Lola, N’Nzérékoré) », dit-elle.

Sur la COP15, elle a souligné qu’après « de longues heures de négociations, la Conférence des Nations unies sur la biodiversité à Montréal a adopté ce lundi, le principe d’un “cadre mondial pour la biodiversité”, une feuille de route de 23 objectifs pour tenter d’enrayer la destruction de la nature d’ici 2030. Après quatre années de négociations difficiles, dix jours et une nuit de marathon diplomatique, plus de 190 États sont parvenus à un accord ».

Selon Mme Touré, « ce “pacte de paix avec la nature” appelé « accord de Kunming-Montréal » vise à protéger les terres, les océans et les espèces de la pollution, de la dégradation et de la crise climatique. Objectif 1. 30% de la planète protégée Objectif 2 restaurer 30% des écosystèmes terrestres, de mers intérieures et d’écosystèmes côtiers et marins dégradés. Aussi des promesses. Oui encore des promesses. Les pays riches devront fournir au moins 20 milliards USD/an d’ici 2025, et au moins 30 milliards USD/an d’ici 2030, Aussi, la Réduction des pesticides En Tant qu’actrice et engagé pour le développement durable de l’Organisation Community Initiatives For Peace And Development (CIPAD International), nous avons apprécié l’engagement du président Français Emmanuel Macron lors de la COP27 à Charm el-Cheikh en Égypte, pour l’organisation d’un sommet qui aura lieu à Paris en 2023 pour aider les pays vulnérables affectés par le changement climatique c’est à dire (mettre en place d’un nouveau pacte financier) ».

Sélectionné pour vous :
COP 15 à Montréal : un tour au stand de l’OSS (de notre envoyé spécial)

Et de conclure, notre interlocutrice a tiré la sonnette d’alarme : « Il est temps d’agir, car il n’y a pas une planète B Nous avons assisté au 06 Décembre 2022. L’ouverture de la COP15, par la déclaré António Guterres, secrétaire général de l’ONU sur la biodiversité au Canada. “C’est à nous de réparer le monde que nous avons” António Guterres s’est exprimé à la foulée de Justin Trudeau, Premier ministre du Canada. “Je suis toujours profondément inspiré par les jeunes militants écologistes qui, partout dans le monde, appellent au changement et à l’action. Mais je suis parfaitement conscient que nous ne pouvons pas leur faire payer les pots cassés. C’est à nous d’assumer la responsabilité des dommages que nous avons causés et de prendre les mesures nécessaires pour les réparer. Oublions les rêveries de certains milliardaires, il n’y a pas de planète B.” “C’est à nous de réparer le monde que nous avons. C’est à nous de chérir ce merveilleux cadeau. À nous de faire la paix avec la nature. Je vous en conjure, faites ce qu’il faut. Agissez pour la nature, agissez pour la biodiversité, agissez pour l’humanité. Ensemble, adoptons et mettons en œuvre un cadre ambitieux, un pacte de paix avec la nature et transmettons à nos enfants un monde meilleur, plus vert, plus bleu et plus durable”. C’est pourquoi nous avons pour slogan : Lorsqu’on est (Seul, On Va Vite, Ensemble On Va Plus Loin) ».

Mohamed Cissé, envoyé spécial à Montréal (Canada) pour avenirguinee.org