Kakimbo : Aux Côtés De CIPAD-Guinée, L’UMS Contribue À La Restauration De L’environnement

Entreprise logistique travaillant avec la Société Minière de Boké, l’UMS est, depuis plusieurs années, aux côtés des jeunes porteurs d’initiatives importantes. Cette fois, la société contribue à la restauration de l’écosystème guinéen.

Vendredi dernier, sa responsable de communication était parmi les invités spéciaux de l’ONG CIPAD International Guinée dans la forêt de Kakimbo, située dans la commune de Ratoma, en haute Banlieue de Conakry. 3000 plants seront mis sur ce terrain de plusieurs hectares menacé par des activités humaines. La zone, non loin du siège du ministère des affaires étrangères, connaîtra le Mélina, une plante connue pour sa résistance aux intempéries de la nature.

Après avoir mis à terre un plant, Héloïse Marchyllie a souligné les objectifs recherchés par l’UMS en accompagnant cette initiative citoyenne.

« Les objectifs recherchés par UMS sont simples : je tiens à rappeler l’importance de la campagne de reboisement. C’est important pour deux points : le premier, c’est pour pérenniser la viabilité de notre environnement ; le deuxième, c’est éviter une crise environnementale qui pourrait potentiellement mener vers une crise alimentaire et migratoire. Donc, c’est extrêmement important », a-t-elle dit au micro d’avenirguinee.org

Et de poursuivre, « tout le monde est conscient aujourd’hui de l’importance de la préservation de notre environnement, ça passe évidemment par des campagnes de reboisement dans les zones menacées. Et, c’est important que l’UMS, ce n’est pas la première ni la dernière fois, tienne à se mettre aux côtés des jeunes dynamiques qui, de par leurs actions, s’investissent pour la protection de l’environnement .

Sélectionné pour vous :
Guinea Company Awards s’apprête à célébrer Amadou KABA, un entrepreneur hors pair

Concluant ses propos, Héloïse a rappelé que : « Ça fait quasiment deux ans qu’on accompagne CIPAD-Guinée, nous étions déjà sur la zone de Coyah et je pense qu’on les accompagnera à nouveau. Parce que, vraiment ils ont démontré plusieurs fois leur sérieux ici en Guinée que sur la scène internationale. C’est pourquoi on tient à rester avec eux ».

Il faut noter que les acteurs de l’ONG CIPAD-International Guinée, en plus de la mobilisation des conservateurs pour le suivi de ce reboisement, n’entendent pas s’arrêter là. La structure annonce une campagne de sensibilisation des citoyens contre les feux de brousse. Pour cela, elle peut compter sur son partenaire (UMS) qui fait montre de détermination et d’engagement pour la restauration de l’écosystème guinéen.

Mohamed Cissé pour avenirguinee.org